Présentation
Le Comité
Les Délégations
Les Commissions
Les Juges
L'Adhésion
Réunion Comité
Bulletin
Nous contacter

Présentation
Le Standard
Charte d'Elevage
Nos Elevages
Les Chiots disponibles

Présentation
Le Standard
Nos Elevages
Les Chiots disponibles

Les Actualités
Les Calendriers
Les Résultats d'Expos
Les Résultats de Travail
Les Différentes Disciplines
La Boutique
Documents à Télécharger
Liens Divers


Page d'accueil  Page d'Accueil

visites

Dernière mise à jour :
10.06.2018



Tous droits réservés
Infos légales


Bouvier des Flandres - Bouvier des Ardennes

Siège Social : 54, route de Saint Maurice
73240 GRESIN - France
Tél : 04 76 31 79 67 - 06 13 59 87 11
jean-francois.kranklader@orange.fr

Agréé par le Ministère de l'Agriculture - Affilié à la Société Centrale Canine reconnue d'utilité publique

LE PISTAGE FRANÇAIS


Le site du GT-Pistage est à l'adresse suivante : http://gtpistage.free.fr


I - Le Pistage Français - Généralités

Le pistage français est une discipline canine sportive de pleine nature, qui se pratique sur des terrains variés (pâture - labours - prairie - chaume -petit blé - maïs coupé …), par tout temps, en toute saison.

Il met en évidence les qualités olfactives du chien.

Le pistage français permet également d'apprécier la persévérance, l'intelligence, la sociabilité, l'obéissance du chien. La stabilité du chien est indispensable car un coup de feu est tiré à chaque présentation au juge.

Le travail du chien consiste à suivre le plus fidèlement possible une piste laissée par un traceur et à retrouver le où les objets déposés par celui-ci.

II - Grandes lignes des épreuves

Le pistage français comprend 2 sortes d'épreuves :

  • Une épreuve en libre où le chien, totalement autonome, doit suivre la piste laissée par le traceur et rapporter l'objet posé par celui-ci en fin de piste.
  • Une épreuve au trait de limier, où le chien, muni d'un harnais, entraîne son maître qui le suit au bout d'une longe de 10 mètres, à la recherche des objets déposés par le traceur. En fin de piste, le chien doit identifier le traceur.

Le règlement 2007 des concours de pistage français a été remplacé par le règlement 2013, entré en vigueur en mars 2013. Le règlement 2013 n'est pas téléchargeable sur le site du GT Pistage mais peut être acquis auprès de la SCC pour la somme de 10€.

Site du GT Pistage : http://gtpistage.free.fr


III - Modifications par rapport au règlement 2007

Les modifications importantes sont les suivantes :
  • Il n'y a plus de piste froide.
  • Les dénominations B-TL et C-TLS n'ont plus cours.
    Il y a maintenant 4 degrés d'épreuves, progressives dans la difficulté.
    • Le brevet
    • L'échelon I
    • L'échelon II
    • L'échelon III
  • L'arrivée au trait de limier
    Lorsque le juge a fait signe au concurrent que l'épreuve était terminée, celui-ci va chercher son chien fixé au traceur, le prend au pied, et va au juge présenter les objets, le chien en suite au pied.
  • Les qualificatifs
    Excellent : 160 points minimum, lorsque 80% des points ont été obtenus en Libre et en Trait.
    TB : moins de 80% des points dans l'une des pistes à condition de totaliser au moins 160 points
    B : moins de 80% des points dans l'une des pistes à condition de totaliser entre 80 et 159,75 points.


IV - Les épreuves en détails.

Elles sont toutes notées sur 200 : 100 pour le libre, 100 pour le trait. Le qualificatif Excellent est attribué lorsque 80% despoints sont obtenus à la fois en Libre et en Trait.

A - Le brevet

Il se déroule en 2 parties.
L'épreuve en libre se déroule obligatoirement en premier. Elle permet d'accéder à l'épreuve du trait si le concurrent a obtenu au moins 80 points sur 100.
Il faut obtenir au minimum 80 points à chaque épreuve pour être admis avec le qualificatif " Excellent "
Si un concurrent a obtenu 80 points en libre, mais moins de 80 au trait, il garde l'acquis du libre et n'a à repasser que le trait.
Il est possible de tenter le brevet au maximum 3 fois par concours, à condition de le passer avec des juges différents.

Définition de la piste libre :
C'est une piste simple chaude, de 350 à 400 pas, comportant 2 angles droits. (forme de U ou de manivelle.) Il n'y a pas de fausse piste. L'objet est posé en bout de piste, à une distance minimale de 60 pas des jalons de départ. Le temps de base accordé est de 10 mn.

Définition de la piste de trait de limier :
C'est une piste simple chaude de 400 pas, comportant 2 angles droits et 1 angle aigu. Il n'y a pas de fausse piste. Un objet est déposé sur la piste, l'autre à l'issue des 400 pas. Le temps de base accordé est de 10 mn
Au brevet, il n'y a pas d'identification du traceur.

B - Echelon I

Définition de la piste libre :
C'est une piste simple chaude, de 500 à 550 pas, comportant 2 angles droits et 1 angle aigu. Il n'y a pas de fausse piste. 1 objet est déposé en bout de piste, à une distance minimale de 60 pas des jalons de départ. Le temps de base accordé est de 10 mn.

Définition de la piste de trait de limier :
C'est une piste simple chaude, de 500 à 550 pas, comportant 2 angles droits et 2 angles aigus (jamais inférieurs à 45°). Une fausse piste simple coupe la piste perpendiculairement, en un seul endroit. 3 objets sont déposés sur la piste par le traceur. L'arrivée est droite, 35 pas, le juge se tient à 20 pas du traceur. Le temps de base accordé est de 10 mn.

C - Echelon II

Définition de la piste libre : :
C'est une piste simple chaude, de 550 à 600 pas, comportant 3 angles droits et 2 angles aigus. Une fausse piste coupe la piste perpendiculairement, en un seul endroit (pas sur la première ligne). 1 objet est déposé en bout de piste. Le temps de base accordé est de 15 mn.

Définition de la piste de trait de limier : :
C'est une piste simple chaude, de 850 à 900 pas, comportant de 5 à 6 angles, dont 2 ou 3 angles aigus (jamais inférieurs à 45°), les autres étant droits ou obtus. Une fausse piste simple coupe la piste en 2 endroits, une fois perpendiculairement et une fois à angle aigu (jamais inférieurs à 45°). 3 objets sont déposés sur la piste par le traceur. L'arrivée est composée du traceur et du juge, qui se tient entre 10 et 12 pas de la piste et du traceur, jamais derrière lui. L'arrivée, tirée au sort, peut être droite (35 pas) ou comporter un angle droit ou obtus (20 pas avant l'angle puis 10 pas après). Le temps de base accordé est de 25 mn.

D - Echelon III

Définition de la piste libre :
C'est une piste simple chaude de 850 pas, comportant 5 angles, 3 angles droits et 2 angles aigus (jamais inférieurs à 30°. Une fausse piste simple coupe la piste perpendiculairement en 2 endroits (sauf sur angle très aigu). 1 objet est déposé en bout de piste, à une distance minimale de 60 pas des jalons de départ. Le temps de base accordé est de 15 mn.

Définition de la piste de trait de limier :
C'est une piste simple chaude, de 1 100 pas, comportant 6 à 7 angles, au minimum 3 angles très aigus(jamais inférieurs à 30°), les autres étant droits ou obtus. Une fausse piste simple coupe la piste en 3 endroits, soit perpendiculairement, soit à angle aigu (jamais inférieurs à 30°).3 objets sont déposés sur la piste par le traceur.
Il existe 6 schémas d'arrivée.(voir schéma)


V - Le matériel

Pour pratiquer le pistage français, il faut très peu de matériel.
  • Des objets que l'on fabrique soit même.
  • Un harnais adapté au chien
  • Une longe de 10 mètres
  • Des jalons (piquets pour berger électrique que l'on trouve dans les coopératives agricoles).


VI - Les objets

Les objets peuvent être de section ronde (2-2,5 cm de diamètre), carrée, rectangulaire,(1,5 à 2 cm de section) d'une longueur de 10 à 12 cm. Ils peuvent être en bois, moquette, corde, matière plastique (tuyau d'arrosage).

Le chien doit remettre l'objet à son maître assis devant lui. Le chien qui marque l'objet, doit être assis ou couché, dans le sens de la piste, l'objet entre le poitrail et l'aplomb du museau.


VII - Conditions spécifiques pour pratiquer le Pistage Français

  • Etre en équipe. Si l'on peut tracer soi-même pour son chien, il est impossible de progresser seul : fausse piste, arrivée au trait, comparse, présentation…
  • Avoir des terrains à dispositions pour lesquels l'autorisation du propriétaire et de l'exploitant, qui ne sont pas toujours les mêmes, sont indispensables.

VIII - L'arrivée au trait de limier

Le chien doit rester fixé au traceur au moins 15 secondes, pendant lesquelles il doit aboyer au moins 2 fois franchement.

L'arrivée étant le prolongement de la piste, le chien doit pister et suivre exactement le tracé de la figure d'arrivée.

Schémas d'arrivée (extrait du règlement officiel édition 2013)





IX - Les Concours

Les premiers concours d'une saison ont lieu en Août, les derniers en Avril de l'année suivante.

Un grand prix SCC, Coupe Espoir, est organisé chaque année pour les chiens en Echelon II.(Février)

Un championnat de France et Coupe de France sont organisés chaque année pour les chiens en Echelon III.(Mars)

Différents challenges sont également organisés à l'échelon national : challenge Barais pour les Bergers Allemands ; challenge Servet pour les Bergers Français et Bouviers des Flandres.


X - Conditions de participation aux concours

Les concours sont ouverts à toutes les races de chiens reconnues par la SCC, LOF ou non LOF. Les chiens monorchides ou cryptorchides sont admis à participer aux différentes épreuves de Pistage Français.
  • Etre en possession d'un carnet de Travail.
  • Le chien doit être âgé au moins de 12 mois et être titulaire du CSAU.
  • Le chien doit être licencié. La règle est : 1 chien, 1 licence

Ceci se veut être une présentation générale de ce sport canin. Pour celui ou celle que la discipline intéresse, tout est ensuite dans le détail : remise de l'objet, présentation, départ, tenue de piste, relance, pénalités… dont les précisions sont dans le règlement officiel.


Remerciements à Chantal Le Clainche


Retour aux différentes disciplines
Haut de Page