Club du Bouvier des Flandres


Nationale d'Elevage 2009 - Edito

GUILLIERS, Gwiler en breton, situé entre Manche et Océan, dans le pays de Porhoët, Porc’hoët, pays à travers les bois, nous a généreusement accueillis avec un beau soleil ce qui a permis un excellent déroulement de nos diverses épreuves du Samedi et du Dimanche. Les armoiries de GUILLIERS ne comportent-elles pas trois têtes de « loups » et semblent donc prédestinées à recevoir de tels rassemblements !

La Maison Familiale et Rurale de GUILLIERS, Centre de formation professionnelle aux métiers du chien et du chat, a mis, grâce à l’intérêt que démontre, pour nos activités, Monsieur Poignant son directeur, ses installations et son infrastructure à notre disposition. Son personnel et ses collaborateurs se sont également généreusement impliqués dans cette organisation. Nous les remercions en premier.

L’emplacement semble prévu pour organiser de tels rassemblements, terrain herbeux, parcs clôturés, bâtiments, salles de réunion, des chenils aussi qui ont permis aux concurrents de profiter pleinement des installations et de la journée.

L’apéritif du Samedi soir à réuni les principaux acteurs de ces journées, le bureau du CBF, Madame Michèle Urien, maire de GUILLIERS, Monsieur Poignant Directeur du centre, et Madame, avant de passer au restaurant de l’école pour notre traditionnel repas convivial préparé par le chef de l’école.

Les CSAU, ont été jugés par Monsieur Camille Tisserand, juge de la SCC de même que les concours en ring, secondé par MM. Alard et Resmond. Les TAN et Test jugés par le dévoué Claude Lefranc, et les CANT jugé par M. Lory efficacement secondé par Didier Bertrand.

Si, aux dires des anciens, les concours, brevets et ring, n’atteignent pas le niveau des décennies précédentes pensons que nos bouviers ne sont pas aussi légers que d’autres et que sans doute ceux qui ont brillé hier auraient du mal à tenir le rythme des concours actuels. Quoiqu’il en soit nos chiens ont courageusement défendus les couleurs du CBF et n’ont pas démérité. Une longue conversation avec l’homme d’attaque le Dimanche soir, après les « tests » de championnat, nous convainc que ces types de tests doivent être revus et mieux adaptés aux besoins actuels, sans pour autant dévaloriser nos chiens.

Les CANT troupeaux sur bovins ont une fois de plus permis de constater que les qualités natives de nos chiens sont très loin de s’estomper. Les réactions des chiens présentés sont parfois surprenantes en ce sens qu’elles présentent une grande spontanéité et font preuve de beaucoup de décisions et de courage, sans parler pour quelques uns d’entre eux d’autorité et d’initiatives. Les trois races sont directement concernées par ces CANT et toutes présentent de grandes qualités, il serait souhaitable de les voir persévérer dans cette activité qui ne demande qu’à être valorisée. Les éleveurs de bovins reconnaissent les qualités de nos bouviers dans ce domaine, mais hésitent à utiliser nos bouviers. Il est vrai que l’éducation du chien de troupeau est longue et qu’il est nécessaire d’y consacrer du temps. Le résultat est satisfaisant et doit être considéré comme une base de sélection au même titr e que les autres disciplines.

Le Samedi soir, notre assemblée générale nous a réuni, quitus a été donné à la trésorière qui a présenté les comptes du CBF ainsi que le budget prévisionnel 2010 ;

Les cooptations ont été ratifiées, les divers courriers reçus ont été lus et commentés. Il est à regretter que les questionneurs ne soient pas présents pour entendre les réponses faites.

Le Dimanche a vu les jugements des classes individuelles, Monsieur Yves Dambrain pour les femelles, Madame Nicolas pour l’ensemble des jeunes et des vétérans. Monsieur Romano, invité, ayant donné son accord par courrier, s’est désisté la veille.

J’ai dû le remplacer au pied levé. Vous trouverez résultats et photos sur notre site. La remise des récompenses, coupes et challenges a terminé ces journées consacrées aux Bouviers. Un « pot » offert par le gagnant du jour a réuni les participants encore présents.

Je renouvelle mes remerciements à tous ceux qui ont participé à ces deux journées, les membres du comité présents ces deux jours durant, et en particulier Madame Georges qui a animé, organisé, et piloté, avec son équipe cette nationale 2009. Je n’aurais garde d’oublier les exposants qui ont fait montre de sportivité même si l’un d’entre eux a exprimé son mécontentement face à une décision d’une manière particulièrement discourtoise.

J. LORY